L’ Union fait la force

CPM continue de poursuivre ses objectifs

La CPM n’a jamais baissé les bras pendant ses 20 ans d’existences. Malgré la situation difficile que Madagascar traverse, CPM encourage les paysans de Madagascar à travers ce slogan : « L’union fait la force ». « L’union fait la force ». Ensemble, on surmontera la pandémie du Covid-19. 

Persévérance, motivation et espoir. Ces 3 mots définissent l’état d’esprit de la CPM. Par son action, elle ne s’arrête pas aux moindres obstacles. Pour sa part, la CPM régionale d’ Atsinanana continue de progresser en poursuivant la distribution de kits aux jeunes agriculteurs dans le District de Vatomandry.

Route vers Antanambao, situé à 30km du District de Vatomandry

Le 22 juillet : Distribution de matériels et de semences aux jeunes agriculteurs de la  Commune rurale d’Antanambao Mahatsara par la CPM dans le cadre du projet FORMAPROD

Le 24 juillet: Distribution de “akoho gasy” aux jeunes de la Commune rurale d’Ambalabe, District de Vatomandry.

La CPM accorde de l’importance aux jeunes agriculteurs de Madagascar. Les jeunes représentent le futur et l’avenir du pays. De ce fait, promouvoir l’ entreprenariat de demain et renforcer la capacité de ces jeunes gens sont crucial dans la réalisation de l’objectif qui est le développement du secteur agricole.

CPM : Distribution de kits de formations dans le district de Vatomandry

VATOMANDRY : Distribution de Kits de formation pour 120 jeunes

La pandémie du coronavirus n’empêche pas la CPM d’avancer dans ses projets. La CPM, représentée par Mamiarilala Razafitahiana, Président de la CPM régionale Atsinanana, avec l’appui du programme FORMAPROD a procédé à la distribution de kits de formation pour 120 jeunes dans la Région Atsinanana, notamment du DistrictVatomandry. L’initiative de doter à ces jeunes le moyen de se développer dans le monde agricole est importante. Cette activité de distribution a commencé depuis juin 2020.

23 juin 2020 :Niarovana Caroline

La CPM, appuyée par  FORMAPROD,a distribué des matériels aux jeunes agriculteurs de la commune Niarovana Caroline.

30 juin 2020

Les jeunes agriculteurs de la CPM régionale Atsinanana ont eu l’honneur de recevoir des Kits de formation de la collaboration CPM- FORMAPROD.

01 juillet 2020 : Commune Ambalavolo

Ditribution de kits de formation aux jeunes agriculteurs par CPM – FORMAPROD dans le village de Andrangavola.

03 juillet 2020 : Commune Amboditavolo

La CPM, appuyée par FORMAPROD a offert des matériels aux jeunes agriculteurs de la CPM du village Ambodivontoka.

04 juillet 2020 : Manakambahiny et Ambilakely

CPM a distribué des matériels pour les jeunes pêcheurs du village Manakambahiny et Ambilakely, dans le cadre du programme FORMAPROD.

Le 07 et le 09 juillet 2020 : Andasibe et Maroleona

Distribution de poulet malagasy, par l’appui de FORMAPROD à la CPM.

Agriculture-familiale

L’agriculture familiale, un secteur important pour le développement de Madagascar

CPM supporte et soutient la situation de l’agriculture familiale de Madagascar. Etant membre actif de la Comité Nationale des Agriculteurs Familiale (CNAF), la CPM participe au développement des familles agriculteurs malagasy. la CNAF considère comme primordiale la lutte contre la malnutrition, la pauvreté et vise à ce que l’agriculture familiale soit un levier de développement pour Madagascar.

En effet, à Madagascar, l’agriculture familiale peine à se développer. Les problèmes de ressources pour la production causent un blocage pour les agriculteurs. Ces derniers manquent de terrains et d’eau. Ils n’ont pas les moyens de se procurer des intrants vu que leur fond de démarrage n’est pas suffisant. De plus, en l’absence de stratégie efficace pour la vente de la production, ces agriculteurs se retrouvent exploités à cause du changement imprévu du prix.

L’atelier regard paysan

Le 2 février 2020, un atelier axé sur le « regard paysans » a été mené par la CNAF et assisté par la CPM ainsi que d’autres organisations membres. Comme 75% de la production, utilisé à Madagascar, vient des agriculteurs familiaux, la considération des problèmes avec lesquels ils font face est importante. Pour ce faire, l’atelier a été réalisé dans un environnement très interactif où chaque intervenant s’est exprimé ouvertement. Les échanges ont tourné autour  des recommandations et des points à améliorer concernant la contribution du Fond de Développement Agricole (FDA) dans le secteur. Le regard paysan ne consistait pas seulement à énoncer les problèmes mais surtout à proposer des solutions pour que le système soit adapté aux paysans.